Éliminer la sous-traitance

Partager

Vendredi 23 Février 2018
2015-2019/315
no. 14

Puisque nous prenons toujours les mesures nécessaires pour que tout le travail de l’unité de négociation soit en toutes circonstances exécuté par des membres, nos revendications à la table de négociation témoignent clairement de l’obligation de Postes Canada de récupérer à l’interne tout le travail qui relève des différentes classes d’emplois.

Les mieux placés pour faire le travail

Nous savons que Postes Canada continue de sous-traiter du travail que nous sommes en mesure d’accomplir et que nous devrions accomplir. La sous-traitance a fait disparaître des emplois au sein des groupes 3 et 4, et elle se poursuit sans que rien ne le justifie. Nos membres ont la formation, les connaissances et le savoir-faire requis pour s’acquitter de leurs tâches, depuis l’entretien des immeubles jusqu’à la réparation de véhicules lourds. Le travail est là, mais les visées de l’employeur l’empêchent de comprendre une logique pourtant très simple, soit faire faire le travail par ses employées et employés.

Durant la ronde de négociation en cours, notre but est d’amener Postes Canada à améliorer et à élargir les services offerts par les différents groupes. Nous devons agir avec détermination, tout en mettant l’accent sur la création d’emplois novateurs dès maintenant, et non dans un avenir lointain. Nos revendications visent des changements réels qui sont porteurs de nouvelles idées et de nouvelles possibilités.

Maîtres de nos emplois!

Solidarité,

Nancy Beauchamp
Chief Negotiator, RSMC bargaining unit
Sylvain Lapointe
Chief Negotiator, Urban Unit
Fichier jointTaille
Éliminer la sous-traitance (pdf)599.34 Ko