Campagnes pour notre avenir (Perspective - mai 2013)

Share This

Mercredi 15 Mai 2013
Volume 41, numéro 2, mai 2013
Campagnes pour notre avenir (Perspective - mai 2013)

Le STTP doit jouer un rôle actif et déterminant afin d’influencer l’orientation du service postal et le contexte politique dans lequel nous oeuvrons. Le présent numéro de Perspective fait le survol du travail qui s’impose à l’égard d’enjeux primordiaux, tels que l’attaque menée contre la formule Rand, la transformation postale, l’examen du Protocole du service postal canadien, l’expansion ou la réduction des services à Postes Canada et les prochaines élections fédérales. Ces enjeux intimement liés ont des répercussions sur nos emplois, nos collectivités et le service postal public. En tant que syndicat et en tant que travailleurs et travailleuses, nous devons militer en faveur d’un avenir où nos droits seront respectés, où les travailleurs et travailleuses seront traités avec dignité et respect et où les services publics seront valorisés et renforcés. Nous encourageons tous les membres à participer activement à ces campagnes.

 

Le défi le plus important de notre époque

Après avoir attaqué notre droit de grève et entravé la libre négociation collective, les conservateurs de Stephen Harper s’en prennent maintenant à la sécurité financière des syndicats au moyen du projet de loi C-377. Il s’agit d’une première mesure législative d’une vaste attaque politique visant à affaiblir les syndicats, à réduire au silence ceux et celles qui critiquent le gouvernement et à abaisser le niveau de vie des travailleurs et travailleuses.

La prochaine attaque aura probablement pour cible la formule Rand, qui exige que l’ensemble des employées et employés visés par une convention collective paient des cotisations syndicales, même s’ils n’ont pas signé de carte d’adhésion syndicale. La formule Rand contribue à l’équité dans le monde du travail. Dans un lieu de travail syndiqué, personne n’est obligé de se joindre au syndicat, mais tout le monde doit payer sa part des avantages qui profitent à l’ensemble des travailleuses et travailleurs.

Les syndicats ont besoin d’une sécurité financière pour être en mesure de faire contrepoids au pouvoir et au capital des grandes entreprises. Les travailleuses et travailleurs non syndiqués bénéficient eux aussi des gains importants obtenus par les syndicats : congé la fin de semaine, protections en matière de santé et de sécurité, normes relatives aux heures de travail, bons salaires, régimes de retraite, avantages sociaux, sécurité d’emploi, congés parentaux, etc ...