La grève aux postes touche les Îles-de-la-Madeleine

Share This

Vendredi 26 Octobre 2018

À minuit, les cinq FFRS qui composent la section locale seront en grève

 

Pour diffusion immédiate

Ottawa – Les membres de la section locale des Îles-de-la-Madeleine (Québec), l'une des plus petites sections locales du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), se joindront à leurs consœurs et confrères des sections locales de Sudbury et Niagara Falls en Ontario, et de la section locale de Vancouver (Colombie-Britannique) sur les lignes de piquetage, à minuit une minute (HE), le samedi 27 octobre.

Les travailleurs et travailleuses de la section locale de Fundy (Nouveau-Brunswick) sont de retour au travail après un débrayage de 24 heures.

« Les travailleurs et travailleuses des postes des régions rurales, comme les Îles-de-la-Madeleine, négocient pour obtenir l'égalité, déclare Mike Palecek, président national du STTP. La décision historique en matière d’équité salariale a peut-être permis d’atteindre l’équité, mais il faut faire davantage pour assurer la pleine égalité. Nos membres des régions rurales ont besoin de sécurité d’emploi et d’un nombre garanti d'heures de travail. Ils doivent aussi être rémunérés pour toutes les heures qu’ils travaillent. Il n'est pas question d'accepter une entente qui continue de considérer un groupe de personnes comme des citoyens de deuxième ordre. »

Bien que les deux parties soient toujours à la table de négociation, les membres du STTP de l'unité de l'exploitation postale urbaine et de l’unité des factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS) demeurent toujours sans contrat de travail. 

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec : 

Émilie Tobin, service des communications du STTP, 613-882-2742 ou media@cupw-sttp.org (anglais)

Lise-Lyne Gélineau, présidente, section locale de Montréal du STTP, 514-914-0350 ou lise‑lyne.gelineau@sttpmtl.com (français).