Nos alliés se battent pour la justice en notre nom

Share This

Jeudi 6 Décembre 2018
2015-2019/476

Êtes-vous déjà allé en prison au nom de la justice? C’est ce qui vient d’arriver à six de nos amis et alliés. Austin Hiltz, Art Bouman, Justin Whitten, Brad Fougere, Darius Mirshahi et Tony Tracy ont été arrêtés le dimanche 2 décembre et détenus jusqu’au lendemain. Leur crime? Avoir manifesté pacifiquement à l’extérieur de l’établissement de traitement du courrier d’Halifax. Ils ont depuis été accusés de méfait et d’obstruction et comparaîtront en cour le 4 janvier prochain pour inscrire leur plaidoyer.

Quand une énième loi de retour de travail vient priver les travailleuses et travailleurs des postes de leur droit de grève, des gens de partout au pays, comme nos six alliés à Halifax, prennent la relève sur les lignes de piquetage et exigent la libre négociation collective et le droit de négocier pour l’ensemble des travailleurs et travailleuses.  

Quand on prive les travailleurs et travailleuses du droit de négocier leurs conditions de travail et quand on les oblige à effectuer des heures supplémentaires, à travailler sans être payés et à subir des accidents du travail à un rythme catastrophique, il est clair que la direction de Postes Canada et le gouvernement fédéral doivent rendre des comptes.

Nous avons le droit dans ce pays de manifester pacifiquement. La police régionale d’Halifax est intervenue de manière brutale, injustifiée et extrême. Trop souvent, les travailleurs et travailleuses qui tentent de protéger leurs droits subissent l’intervention du gouvernement et de la police et se font enlever le droit de négocier.

Ces arrestations à Halifax visaient un objectif : faire peur à ceux et celles qui se portent à la défense des droits démocratiques. Bien des syndicats ont proposé au Syndicat de l’aider en lui prêtant des millions de dollars. Le Syndicat reçoit des messages d’appui de partout dans le monde. 

Tony Tracy, l’une des six personnes arrêtées à Halifax, a expliqué pourquoi il s’opposait à la loi de retour au travail : « Le droit à la négociation collective libre et équitable et le droit fondamental de faire la grève, prévu par la Charte, sont toujours une cause juste à défendre […] Les patrons et les gouvernements ne nous ont jamais donné de droits : nous avons toujours dû nous battre pour les obtenir, et s’ils ne sont pas défendus, ces droits ne veulent rien dire. » 

Nous devons faire le nécessaire pour soutenir les six personnes arrêtées à Halifax, car aller en prison coûte cher. Ces personnes ont défendu la justice en notre nom et au nom de la société en général. Ce sont des défenseurs de la démocratie, qui ont fait preuve de solidarité, de dignité et de respect à notre endroit. À notre tour de faire de même. Nous pouvons les soutenir grâce à une campagne de financement lancée sur GoFundMe :  

https://www.gofundme.com/support-the-halifax-6

Protéger la démocratie et les droits exige des efforts. Il faut des gens dévoués et altruistes pour protéger ces droits afin d’empêcher la tyrannie de gagner du terrain. Nous saluons le courage et la franchise de ces alliés face au pouvoir. Nous ne sommes pas seuls.   

Solidarité,

Dave Bleakney
2e vice-président national