Nouvelles et activités

Share This

Questions des médias

Par sujet

 

Calendrier des activités

Février 2020

 

 

Bureau national du STTP

377, rue Bank
Ottawa (Ontario)  K2P 1Y3
Canada

Tél. : (613) 236-7238
Téléc. : (613) 563-7861
TTY : (613) 236-9753

commentaires@cupw-sttp.org

Showing 21 - 30 of 32 results

Pages

Pages

Dernières nouvelles

Vendredi 27 Mai 2016
Non seulement Postes Canada refuse de tenir compte de nos revendications, mais elle cible certaines de nos protections les plus importantes en matière d’emploi et certains de nos avantages les plus importants. Il est primordial que tous les membres du STTP aillent voter et qu’ils votent « OUI ».
Vendredi 29 Avril 2016

Les négociations : une responsabilité collective

Vendredi 8 Avril 2016
Vous le savez sans doute déjà, lundi dernier, Postes Canada a soumis une demande de conciliation.
Vendredi 18 Mars 2016

À part quelques vagues commentaires exprimés récemment par la ministre Judy Foote sur

Mardi 12 Mars 2013
Volume 41, Numéro 1, mars 2013 - Les membres de l’unité urbaine et les membres de l’unité des FFRS ont ratifié leur convention collective respective. Dans les deux cas, il a fallu de longues négociations pour en arriver à un règlement. Les négociations de l’unité urbaine se sont déroulées dans le cadre du processus de sélection de l’offre finale établi conformément à la loi de retour au travail imposée par le gouvernement Harper. La convention collective de l’unité des FFRS a été négociée sans l’intervention du gouvernement, mais la possibilité d’une loi de retour au travail a joué un rôle dans la décision du Syndicat de recommander son acceptation.
Vendredi 26 Octobre 2012
Message du comité de négociation - Le Conseil exécutif national soumet le projet de convention collective à un vote des membres. Si les membres appuient la recommandation du Conseil, les modifications proposées seront intégrées à la convention collective, et celle-ci demeurera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2015 ou jusqu’à ce que les parties obtiennent le droit de grève ou de lock-out. Si les membres rejettent le projet de convention collective, le Conseil décidera des mesures à prendre. Après des mois de négociations frustrantes, nous en sommes au point où nous croyons qu’il convient de remettre la décision entre les mains des membres. Nous recommandons l’adoption du projet de convention collective parce qu’il contient d’importantes améliorations, et aussi parce que nous sommes conscients du climat d’incertitude que suscitent les négociations collectives dans le secteur fédéral. Compte tenu de l’expérience vécue par les syndicats du secteur ferroviaire et du secteur du transport aérien, et de celle qu’a vécue l’unité urbaine du STTP, nous croyons que si nous présentons une demande de conciliation et faisons la grève, il n’y a aucune garantie de succès à ce moment-ci. Le parti pris antisyndical du gouvernement Harper n’a fait que renforcer l’attitude intransigeante de la direction de Postes Canada tout au long des négociations.
Vendredi 26 Octobre 2012
Message du Conseil exécutif national - Consoeurs, Confrères, Le Conseil exécutif national vous demande de vous prononcer sur le projet de règlement parce que nous croyons qu’une décision de cette importance doit être prise par l’ensemble des membres qui en subiront les conséquences. Il s’agit d’un choix très difficile en raison des dispositions de la loi de retour au travail adoptée par le gouvernement Harper et de la position extrême adoptée par la direction de Postes Canada au cours du processus d’arbitrage, avant son interruption temporaire par les tribunaux. En effet, la loi de retour au travail prévoit un processus d’arbitrage des offres finales qui impose à l’arbitre nommé par le gouvernement un mandat favorisant nettement l’employeur. De plus, la position adoptée par la direction aggrave la situation. En effet, Postes Canada considère que des dizaines de questions demeurent en litige et celles-ci pourraient toutes se retrouver dans l’offre finale qu’elle remettra à l’arbitre si le processus d’arbitrage se poursuit. Malgré la justesse de notre position, l’expérience et l’expertise de notre comité de négociation, nous nous trouvons dans une situation très difficile.
Lundi 16 Janvier 2012
(Volume 10 • Numéro 1 • janvier 2012) Une ronde de négociation historique est sur le point de commencer pour les factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS). Pour la première fois, le STTP pourra se prévaloir du droit de grève dans le cadre de négociations au nom des membres FFRS. Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées à la convention collective des FFRS depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2004, l’objectif du STTP est l’égalité entre les FFRS et les membres de l’unité de l’exploitation postale urbaine. Chacun des trois volets du thème de la prochaine ronde de négociation — équité, respect et progrès — concerne notre santé et notre sécurité.
Vendredi 30 Septembre 2011
Les négociations de 2012 représentent une occasion historique de négocier une véritable parité entre les FFRS et les travailleurs et travailleuses de l’unité urbaine. Depuis des décennies, les FFRS exécutent des tâches qui nécessitent des compétences, des responsabilités et des efforts équivalents à ceux exigés des membres de l’unité urbaine. Il est temps que les FFRS obtiennent un salaire égal et les mêmes avantages sociaux et conditions de travail que les autres travailleurs et travailleuses des postes. Le temps de l’équité, du respect et du progrès est venu.

Appuyez la création d’une banque postale – téléchargez et signez la pétition

Le Canada a besoin d’une banque postale. Des milliers de municipalités rurales sont dépourvues de succursale bancaire, mais bon nombre d’entre elles ont un bureau de poste qui serait en mesure d’offrir des services financiers. De plus, près de deux millions de Canadiens et Canadiennes utilisent les services usuriers des prêteurs sur salaire et ont désespérément besoin d’une option de rechange. Une banque postale pourrait être la solution. Téléchargez et signez la pétition demandant au gouvernement qu’il exige de Postes Canada qu’elle offre des services bancaires postaux, et qu’elle se conforme à un mandat d’inclusion financière.

TÉLÉCHARGER LA PÉTITION