Nouvelles et activités

Share This

Questions des médias

 

Calendrier des activités

Novembre 2019

 

 

Bureau national du STTP

377, rue Bank
Ottawa (Ontario)  K2P 1Y3
Canada

Tél. : (613) 236-7238
Téléc. : (613) 563-7861
TTY : (613) 236-9753

commentaires@cupw-sttp.org

Showing 1 - 10 of 19 results

Pages

Pages

Dernières nouvelles

Mercredi 26 Novembre 2014
Le 26 novembre 2014 OTTAWA - Postes Canada affiche encore des profits dans son troisième trimestre et prévoit terminer l’année avec un surplus. Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des postes (STTP) estime que les profits affichés par Postes Canada démontrent que la société d’État peut continuer à prospérer sans qu’elle ait à éliminer le service de livraison du courrier à domicile.
Mardi 18 Novembre 2014

Pour diffusion immédiate

Jeudi 16 Octobre 2014
OTTAWA - Plus tôt aujourd’hui, des représentantes et représentants de groupes de personnes âgées et d’organismes qui défendent les intérêts des personnes ayant des limitations fonctionnelles se sont joints au Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) pour annoncer le dépôt d’une importante contestation judiciaire de la tentative d’abolir la livraison du courrier à domicile.
Lundi 6 Octobre 2014
OTTAWA – Le syndicat représentant les travailleuses et travailleurs des postes dénonce fortement l’initiative de l’entreprise privée « You Have Mail », l’accusant de tirer profit de la décision récente de Postes Canada de mettre fin à la livraison du courrier à domicile, un service dont bénéficient actuellement plus de cinq millions de ménages canadiens. L’entreprise offre de ramasser le courrier des résidents et de le livrer à leur porte, moyennant des frais, évidemment.
Mardi 16 Septembre 2014
Pour diffusion immédiate OTTAWA - Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) se réjouit de la proposition du NPD qui ferait passer à 15 $ l’heure le salaire minimum dans le secteur fédéral. Selon le STTP, il s’agit d’une bonne nouvelle pour ses membres qui travaillent à contrat pour Postes Canada, par l’intermédiaire d’agences de placement, et dont le salaire est de beaucoup inférieur à 15 $ l’heure. « Établir le salaire minimum à 15 $ l’heure donnerait un bon coup de pouce à nos membres du secteur privé qui travaillent pour Adecco dans l’ensemble du pays », affirme Cathy Kennedy, négociatrice pour le STTP. En ce moment, le STTP négocie une première convention collective à l’intention de ses membres d’Adecco qui travaillent dans la section des envois assujettis à des droits de douane dans les établissements de traitement du courrier de Vancouver, Toronto et Montréal.
Vendredi 12 Septembre 2014
Pour diffusion immédiate MILTON – Aujourd’hui, pour marquer le 5e anniversaire de l’adoption du Protocole du service postal canadien et souligner le fait qu’il doit maintenant faire l’objet d’un examen, des représentantes et représentants du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) et d’autres groupes concernés ont manifesté devant le bureau de la ministre Lisa Raitt, à Milton. Ils désiraient ainsi faire clairement savoir au gouvernement conservateur qu’il doit consulter la population au sujet du service postal.
Mercredi 27 Août 2014
OTTAWA – Les profits que vient d’annoncer Postes Canada confirment ce que disent depuis le début les travailleuses et travailleurs des postes : au lieu de compressions, examinons les autres options.
Vendredi 11 Juillet 2014
Diffusion immédiate OTTAWA – Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) réagit avec colère à la nouvelle publiée aujourd’hui selon laquelle le Cabinet du premier ministre a récemment commandé une étude sur la privatisation du service postal public dans d’autres pays. « Depuis le début, nous soupçonnons les conservateurs de s’intéresser à la privatisation de Postes Canada », déclare Denis Lemelin, président national du STTP. « Ils commencent par convaincre la population que le service postal connaît des difficultés, puis ils le vendent à rabais. S’il y a privatisation, la population perdra un service public à la fois important et précieux. Nous allons tout faire pour empêcher la privatisation de Postes Canada, » d’ajouter ce dernier.
Mardi 24 Juin 2014
Pour diffusion immédiate OTTAWA -- Une chercheuse indépendante a étudié les conséquences de la suppression de la livraison à domicile sur les groupes de population vulnérables de l’ensemble du pays. Ces groupes de population sont les personnes âgées, les personnes à faible revenu, les personnes à mobilité réduite ou ayant une incapacité. Selon la chercheuse, Postes Canada doit « faire marche arrière » et examiner les solutions de rechange à la suppression de la livraison à domicile. « Un grand nombre de ces groupes proposent que tout changement se fasse de manière transparente, avec la participation active de la population, qui aura au préalable été consultée en bonne et due forme, et où tous les canaux de communications sont ouverts à toutes les parties », a déclaré Caryl-Anne Stordy, auteure de l’étude, qui a été commandée par le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).
Mercredi 4 Juin 2014
Pour diffusion immédiate OTTAWA – Une étude sur les banques et les sociétés de prêts sur salaire réalisée au Canada et aux États-Unis démontre la nécessité d’une banque postale, en particulier dans les régions où les bureaux de poste sont nombreux, mais où les succursales bancaires se font rares. Présentée lors de la 22e conférence de l’université Rutgers sur l’économie de la poste et de la livraison, l’étude soutient que le rétablissement, au 21e siècle, d’une banque postale permettrait à la fois de renforcer les bureaux de poste, de créer des emplois et d’offrir des services financiers dont la population a grand besoin. « Pourquoi obliger les gens à faire affaire avec des prêteurs sur salaire et des prêteurs sur gages alors qu’il existe une meilleure solution? », demande Denis Lemelin, président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP). Le Syndicat mène une campagne en faveur de la mise sur pied d’une banque postale.

Appuyez la création d’une banque postale – téléchargez et signez la pétition

Le Canada a besoin d’une banque postale. Des milliers de municipalités rurales sont dépourvues de succursale bancaire, mais bon nombre d’entre elles ont un bureau de poste qui serait en mesure d’offrir des services financiers. De plus, près de deux millions de Canadiens et Canadiennes utilisent les services usuriers des prêteurs sur salaire et ont désespérément besoin d’une option de rechange. Une banque postale pourrait être la solution. Téléchargez et signez la pétition demandant au gouvernement qu’il exige de Postes Canada qu’elle offre des services bancaires postaux, et qu’elle se conforme à un mandat d’inclusion financière.

TÉLÉCHARGER LA PÉTITION