Pourquoi un service postal public?

Share This

Au Canada, le service postal unit le pays depuis la confédération.


Dans un pays aussi vaste que le nôtre, il y a toujours un bureau de poste public, où que l’on soit, et le service postal dessert l’ensemble de la population, où qu’elle vive.

Bien que les Canadiennes et Canadiens soient nombreux à se servir des outils de communication numériques, il n’en demeure pas moins qu’ils comptent encore sur le courrier et les colis pour bien des activités du quotidien : affaires, magasinage, paiement de factures.

 

Postes Canada est une société d’État, et les sociétés d’État sont créées par les gouvernements pour servir des objectifs précis en matière de politiques publiques. Et dans le cas présent, il s’agit de la livraison du courrier.    

Les sociétés d’État ne sont pas des entreprises ayant des objectifs strictement commerciaux. Elles sont censées agir dans l’intérêt supérieur de la population, et elles doivent être au service de celle-ci. Leurs résultats doivent être évalués en fonction des avantages sociaux et économiques qu’elles procurent à la population, et non uniquement en fonction des profits qu’elles génèrent.       


Année après année, Postes Canada déclare des profits, respectant ainsi son objectif d’autonomie financière.  


L’autonomie financière ne représente pas le seul objectif de Postes Canada. En effet, elle a aussi pour mandat de livrer le courrier à un tarif abordable et universel et d’améliorer les services qu’elle fournit au public.   

L’importance accordée aux profits porte ombrage à la nature publique du service postal. Postes Canada s’est éloignée de la population – véritable propriétaire du service postal public – et son sens du devoir public n’est plus ce qu’il était. 

Latest Content

Vendredi 24 Mai 2019

Les paiements de salaires rétroactifs ordonnés dans le cadre de la décision en matière d’équité salaire seront versés conformément au calendrier pr

Vendredi 24 Mai 2019
Tous les quatre ans, des membres de partout au pays se réunissent pendant cinq jours pour décider de la direction à venir du STTP. Ils établissent les politiques du Syndicat, décident de son fonctionnement et élisent ses dirigeantes et dirigeants aux paliers national et régional. Mais le congrès national, c’est bien plus encore. Les déléguées et délégués, représentatifs de la diversité des membres, donnent le ton et nous inspirent à faire l’impossible pour nos emplois, nos lieux de travail et nos collectivités.
Mercredi 22 Mai 2019

Le 29 avril dernier, l’arbitre Elizabeth McPherson a écrit à la ministre du Travail, Patti Hajdu, pour lui demander de prolonger son mandat jusqu’a

Samedi 18 Mai 2019
Vendredi 17 Mai 2019
Un nombre record de femmes ont également été élues au Comité exécutif national OTTAWA – Les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) ont élu Jan Simpson, travailleuse des postes de la section locale de Scarborough, au poste de présidente nationale du Syndicat. Elle devient la toute première femme noire à la tête d’un syndicat national au Canada. Julee Sanderson, de la section locale de Saskatoon, a été élue au poste de 1re vice-présidente nationale, et Bev Collins a été réélue au poste de secrétaire-trésorière nationale.
Mercredi 15 Mai 2019
Toronto – Les travailleuses et travailleurs des postes et leurs alliés sont descendus dans les rues de Toronto cet après-midi pour manifester leur appui aux livreuses et livreurs à vélo ou en automobile de Foodora, qui se battent pour défendre leurs droits à titre de travailleurs et travailleuses.