Puisons dans le potentiel des jeunes en cette Journée des droits de la personne!

Share This

Mardi 10 Décembre 2019
2019-2023/063

Le 10 décembre marque la Journée internationale des droits de la personne.

Le thème choisi par l’ONU pour 2019 est « Les jeunes défendent les droits de l’homme », un rappel qu’on est jamais trop jeune pour changer le monde. https://www.un.org/fr/observances/human-rights-day

 

Ça commence à la maison

Il est facile de penser que les violations des droits de la personne se produisent uniquement ailleurs dans le monde, car critiquer nos propres communautés demande plus d’efforts et de vigilance. Néanmoins, ceux d’entre nous qui sont victimes de discrimination sont bien conscients des systèmes d’oppression qui nous divisent.

Pensez aux injustices qui persistent non seulement dans les écoles, les milieux de travail, le système judiciaire et les institutions culturelles, mais aussi dans ce que nous faisons chaque jour : 

  • Seulement 59 % des personnes âgées de 25 à 64 ans et ayant une incapacité occupent un emploi. Pour le reste de la population n’ayant pas d’incapacités, cette proportion est de 80 %. 
  • Les Noirs représentent 3,5 % de la population canadienne, mais 26 % de la population carcérale. Les femmes autochtones, qui forment à peine plus de 2 % de la population, représentent 35 % de la population carcérale féminine. 
  • L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées a reconnu l’existence d’un génocide, qui a fait des milliers de victimes. 
  • Le Canada a pratiqué l’esclavage pendant 200 ans. Malgré cela, les personnes d’origine africaine façonnent le Canada, son identité et son patrimoine depuis les années 1600. 
  • Les violations fondées sur l’orientation ou l’identité sexuelle d’une personne sont encore trop fréquentes au Canada. Elles se manifestent sous diverses formes : stigmatisation, censure, violence familiale, intimidation des enfants et des jeunes, déni des droits familiaux et de la reconnaissance familiale, et discrimination dans les soins de santé, l’emploi et le logement. 

Les injustices sont évidentes et enracinées dans une oppression qui subsiste encore aujourd’hui.

Ces injustices, nos jeunes les voient aussi bien que nous. Le message de l’ONU nous rappelle que l’une des façons de passer à l’action est d’écouter les jeunes qui dénoncent une situation et de leur donner les moyens d’agir pour faire bouger les choses.

 

 

Comité national des droits de la personne du STTP

Élus lors des congrès régionaux, les membres du Comité national des droits de la personne du STTP ont pour mission de porter le changement. Le comité (photo ci-contre), qui vient de tenir sa première réunion semestrielle du mandat, a présenté hier son rapport et ses recommandations au Conseil exécutif national.

Si vous voulez faire grandir l’inclusion et l’égalité au sein du mouvement syndical et de la société, demandez comment vous mobiliser à votre section locale ou à une représentante ou un représentant de votre comité régional des droits de la personne.

Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous à l’adresse suivante :

https://www.sttp.ca/fr/au-sujet-du-sttp/comit%C3%A9s/comit%C3%A9-nationa...

 

Solidarité,

Jan Simpson
Présidente nationale
Beverly Collins
Secrétaire-trésorière nationale
Dave Bleakney
2e vice-président national