Quelle est la suite?

Share This

Mercredi 27 Juillet 2016
2015-2019/158
No 56

Hier, nous avons fait le point sur le contexte et les dates d’échéance entourant la présente ronde de négociation. Nous sommes persuadés que vous êtes nombreux à vous demander quelle est la suite. À ce stade-ci du processus de négociation, cette question demeure sans réponse, et c’est pourquoi nous devons être prêts à toute éventualité. Nous devons continuer de faire ce que nous faisons et d’exercer des pressions sur Postes Canada pour qu’elle négocie avec sérieux.    

 

Enjeux de taille

Nous déployons beaucoup d’efforts à essayer de trouver une solution aux nombreux enjeux de taille qu’il reste à régler. Depuis des mois, nous tentons de nous entendre avec Postes Canada sur un processus d’amélioration des effectifs du groupe 1 (travailleurs et travailleuses internes) et sur un processus de création et de protection d’emplois permanents à plein temps et à temps partiel. L’équité demeure un enjeu incontournable, mais Postes Canada ne semble pas vouloir en discuter à la table de négociation. Par ailleurs, il n’y a toujours pas d’entente sur la méthode sécuritaire de livraison à une liasse. Et il n’y a pas non plus d’entente à propos des groupes 3 et 4 (services techniques).    

 

Postes Canada doit faire preuve de sérieux

Il faut que Postes Canada se présente à la table de négociation prête à régler les enjeux de taille. Le temps passe, mais elle ne semble pas vouloir accélérer le rythme des négociations. Elle va devoir comprendre que, pour en arriver à une entente, il faut régler les enjeux fondamentaux que soulève le Syndicat. Pourquoi n’avons-nous pas d’entente sur l’ancienneté des FFRS? Et pourquoi n’avons-nous pas non plus d’entente sur la méthode de livraison à une liasse? Qu’attend Postes Canada pour régler ces questions?

Programme de la journée

Nous nous sommes réunis avec l’employeur pour discuter des effectifs du groupe 1 (interne), de l’annexe « P », de la formation sur la santé et la sécurité (annexe « DD ») et de l’accès à l’information.

Nous avons fait le suivi des discussions tenues samedi sur l’accès à l’information. Il y a encore beaucoup de travail à faire sur cette question complexe et nous continuerons à y travailler.    

Nous avons reçu peu d’information nouvelle sur l’annexe « P » et les effectifs internes. De plus, Postes Canada ne se penche toujours pas sur les préoccupations que nous avons soulevées à propos du nombre élevé de blessures aux postes et de son exigence de réduire la formation sur la santé et la sécurité.    

 

Il faut maintenir la pression

Nous remarquons une augmentation des activités en milieu de travail, et nous en sommes heureux. Postes Canada nous sait déterminés, forts et résolus à obtenir des conventions collectives négociées. Le comité de négociation fait preuve de fermeté et défend sans relâche les revendications. Toute action ou activité envoie un message à l’employeur.

 

Abandonner : jamais. Obtenir les conventions collectives que nous méritons : ça ne fait aucun doute!

Sylvain Lapointe
Négociateur en chef de l’unité urbaine
George Floresco
Négociateur en chef de l’unité des FFRS
Fichier jointTaille
Quelle est la suite? (pdf)159.42 Ko